Conversation avec Christian Kielwasser, gérant de la société LACK : "Le camping-car perd peu à peu son image "ringarde""

propos recueillis par Eléo

Eléo : "Christian, vous évoquez souvent votre parcours professionnel essentiellement en tant que responsable commercial dans le domaine industriel. Qu'est ce qui vous a donc poussé à changer de vie et surtout à choisir le camping-car ?

Christian Kielwasser : L'idée m'est venue lorsque j'ai eu le désir de m'acheter un camping car. Le coût élevé de cet achat et l'utilisation relativement faible m'ont conduis à la réflexion suivante: pourquoi ne pas créer une entreprise de location ?

Il faut savoir qu'en, dessous d'un seuil de 3 mois, l'achat d'un camping-car n'est pas forcément avantageux. Autant louer !

Les véhicules sont remplacés chaque année, on profite donc à chaque fois de camping-cars quasi neufs !
D'autre part la région se prête parfaitement à cette activité étant très touristique, internationale (frontalière avec la Suisse et l' Allemagne).

 

Eléo : vous n'étiez donc pas un camping-cariste "pur et dur" à la base ?

C.K : Non pas du tout ! En louant pour la première fois, cela a été un vrai déclic. Je ne m'imaginais pas que l'on puisse avoir tant de confort et même d'espace dans un camping-car ! C'est une vraie mini-maison : chauffage solaire, téléviseur à écran plat, grand lit comme chez soi…

Le camping-car a perdu cette image un peu "ringarde" des années 70-80 ! Voyager en camping-car est devenu presque "glamour", les stars s'y sont mises : vous vous souvenez sans doute de la venue très remarquée du cinéaste Lars von Trier au Festival de Cannes…en camping-car !

A ceux qui sont encore hésitants, je dirai simplement : prenez-vous une semaine pour essayer.

 

Eléo : Cela ne m'a jamais traversé l'esprit de louer un camping-car. L'année passée au printemps, je suis partie sur un coup de tête avec mon compagnon en Toscane. C'était au moment du week-end de l'Ascension.

Chaque soir nous devions tourner pour trouver un endroit ou passer la nuit...et évidemment le samedi soir nous avons eu des problèmes. Tout était complet !

Epuisés nous avons donc été obligés de nous arrêter dans une auberge sale et miteuse. Les matelas des lits étaient si vieux qu'on avait l'impression de dormir dans un hamac ! Le propriétaire, conscient que nous n'avions pas le choix, ne s'est pas gêné pour nous demander un tarif exorbitant !

Ce jour-là je me suis dit : Ah si seulement on avait eu un camping-car, on n'aurait pas eu tous ces soucis !

 

C.K. : Je veux précisément éviter le maximum de stress à mes clients. Je dis souvent : je suis là pour que vos vacances se passent le mieux possible en vous évitant toutes les contraintes matérielles ! C'est moi le concierge de votre maison de vacances !

 

Eléo : Et au niveau purement pratique, comment ça se passe ? Est-ce que les "novices" vont facilement trouver toutes les informations pour que leur séjour se passe au mieux ?

C.K : Oui tout à fait ! Il faut savoir qu'en France le monde du camping-car est très développé. Il existe plus de 4900 aires de service en France contre 7700 en Europe. C'est beaucoup en comparaison ! Le site internet va très bientôt comporter toute une série de modules pratiques pour vous aider à bien utiliser votre camping-car : comment et où se ravitailler en eau potable, comment vider ses eaux usées, etc. Avant le départ, je prévois aussi un temps de formation. C'est le moment idéal pour me poser le maximum de questions !

 

Eléo : La consommation de carburant et les énergies sont au coeur des discussions en ce moment. Qu'en est-t-il au niveau des camping-cars ?

C.K : La consommation de gasoil est à peine supérieure à celle d'un véhicule normal. En moyenne 2l/100 km de plus. En ce qui concerne l'autonomie du camping-car, tout est prévu : la batterie "cellule" prévue pour la partie camping se recharge en roulant, un groupe électrogène portable de 1000 W, deux bouteilles de gaz et des panneaux solaires sur le toit du véhicule. Dans le milieu du camping-car étant donné qu'on est très proche de la nature, on est depuis longtemps sensible à l'écologie !

 

 

Eléo : Que direz-vous aux réfractaires des camping-cars pour les convaincre ?

C.K : je leur dirai de lire les témoignages de mes clients, et leur propose de venir me retrouver à la prochaine foire ou manifestation où j'expose et fais visiter mes camping-cars. (voir dans les actualités du site pour les dates). On est toujours agréablement surpris par le niveau de confort des camping-cars. Aujourd'hui les fabricants comme BluCamp l'on bien compris et regorgent d'inventivité pour nous proposer toujours plus de nouveautés. Alors à très bientôt !